(Centre d’Aide Local pour Enfants dans le Besoin)

Le fondateur (Feu) Richard Bazemo et sa conjointe de l’époque Lydie Essegnon connaissaient très bien la dure réalité des enfants africains abandonnés à leur sort.

Richard, lui-même orphelin, a quitté son village à 12 ans pour être amené illégalement en Côte d’Ivoire par un trafiquant d’enfants. Il fut alors obligé de travailler dans les plantations de cacao dans des conditions… extrêmes. Lydie, pour sa part, fut témoin, depuis son enfance de l’accueil que faisait sa mère auprès des dizaines d’enfants dans sa propre demeure afin de leur porter secours. Arrivés au Canada, le couple Bazemo-Essegnon ont fondé l’ONG CALEB au Bénin et le projet CALEB au Québec afin de porter secours aux enfants vulnérables. Après le décès de Richard en 2006, Lydie a poursuivi le développement du projet appuyé par l’équipe au Canada et celle du Bénin .

Mission : Défense des droits des enfants, lutte contre le trafic et l’exploitation d’enfants par le travail, ou toute autre forme d’abus faite aux enfants. Lutte contre la pauvreté.
Objectifs poursuivis : Construction d’un centre d’accueil et développement d’activités agro-pastoral pour la formation et son approvisionnement. Offrir à la population rurale du secteur de PARAKOU, des soins de santé. Permettre à plus d’enfants possibles, l’accès à l’éducation .

L’ONG CALEB au Bénin est soutenue par l’organisme de bienfaisance du projet CALEB au Canada. L’ONG CALEB accueille plusieurs enfants orphelins ou de familles très pauvres victime de maltraitance ou exploitation. L’ONG offre aux enfants : un toit, la nourriture, vêtements, instruction, soins de santé et une bonne éducation. Elle assure le suivi des enfants jusqu’à leur majorité et l’obtention d’un diplôme d’étude professionnel. L’ONG est sur le point de réaliser des demandes au niveau de l’adoption international en collaboration avec l’organisme québécois « accueillons un enfant ».

Réalisation : Conduire des enfants blessés, sans aucune ressource à l’obtention d’un diplôme professionnel, et les voir prendre leur envol avec confiance dans la vie est une réalisation dont nous sommes fiers.

Ce sont des vies transformées une à la fois et cela n’a pas de prix. Ex : Anne est arrivée au centre à l’âge de 14 ans, elle était timorée sans confiance en elle. Maintenant, elle a complété une formation en informatique et elle travaille dans son domaine. Elle a versé son premier salaire à l’ONG CALEB en guise de reconnaissance. Bien d’autres jeunes ont été impactés par CALEB permettant leur plein développement.